HIGHLANDER I : CLAIRE

Cette semaine, point de saga pluvieuse ni de liens en tous sens ; à la place, le premier court portrait de la Galerie des Braves.

Pour ouvrir le bal, donc, Claire –Claire Calligaro, française de papiers, italienne de nom, irlandaise (voire écossaise, d’ailleurs) de peau et cheveux, iranienne de cœur. Ça ne s’invente pas.

Claire qui me remercie encore et toujours de-lui-avoir-permis-de-vivre-cette-fascinante-aventure-écossaise-bla-bla-bla, tant et si bien que j’en oublierais presque l’essentiel : faudrait voir à pas inverser les rôles ; les remerciements, c’est moi qui les lui dois –et qui en dois à toute mon équipe.

Donc, Claire. Taille moyenne, yeux bleus, cheveux roux. 40 kilos toute mouillée et pourtant capable de s’avaler un haggis-frites-fromage puis salade et dessert sans sourciller. (Ne pas inviter Claire sur un tournage végétalien, hein.) Achève tout juste des études cinéma et production, pour décrocher direct un beau boulot chez CALT –bravo.

Claire dans ses œuvres

Claire dans ses œuvres

Le truc le plus difficile, en fait, est de déterminer le rôle précis qu’a tenu Claire sur notre projet. Qu’elle frappe aux portes des magasins tennistiques lors de la préproduction, qu’elle conduise un van surchargé en mode Steve McQueen (hé oui, c’était elle), qu’elle clape, supervise la déco, prépare la popote ou manipule cartes et ordis, Claire fait tout, mais jamais n’importe quoi. Ou si l’on préfère n’importe quoi, mais jamais n’importe comment.

Elle a notamment été, tous les jours, l’avant-dernière à s’endormir –le dernier étant moi, tout de même, c’est la moindre des choses–, la sauvegarde quotidienne des rushes (images tournées) reposant sur ses minces mais solides épaules. Écrit comme ça, bon, ça n’a pas l’air de grand-chose, mais faut partir du principe que « erreur dans la sauvegarde = journée foutue (voire carrément film foutu) ». Et se rappeler que nous n’avions aucune marge d’erreur. Claire a donc géré la chose, nuit après nuit, avec application et stoïcisme (« rigidité pathologique », dirait-elle), additionnant à ses multiples travaux diurnes cette constante tâche nocturne.

Rajoutons à cela que Claire conduisait, et concourrait avec Sarah au titre de meilleur technicien polymorphe (c’est tellement plus mignon que ‘polyvalent’) du tournage…

Claire et le Hobbit

Claire & le Hobbit

…qu’elle aime les vieilles télés moches, les groupes 80s, les-films-fantastiques-depuis-peu (merci Shahriar), son chat méchant ; qu’elle déteste les paresseux (tu m’étonnes), la malbouffe (hé), les décos mal foutues et les à peu près ; qu’elle se gave de ginseng (berk) et d’huile de foie de morue (re-berk) pour « tenir la distance » ; qu’elleparleàtoutevitesse, en dérapant souvent vers les aigus ; qu’elle sporte et kung-fute chaque semaine ; pis qu’elle peut se plier en huit, et tenir la pose, grâce à son yoga…

Bref, cette fille tient autant du hippie que du Terminator. Rien ne l’arrête.

Une seule formule résume bien la chose : E=MC2 –l’énergie est proportionnelle à la masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière ; ce qui veut dire, dans une perspective Calligaresque : « une quantité minuscule de matière rousse peut libérer une gigantesque quantité d’énergie ».

Voici donc pour notre rouquine speedée (qui, non contente d’avoir aidé à la préprod et fourni le taf de trois pendant le tournage, vient de me réclamer du boulot en post –histoire de se maintenir occupée et nourrir son hyperactivité légendaire).

Fuck yeah!

Fuck yeah!

Claire, merci encore à toi. Tu nous a prouvé que les Titans pouvaient être tout fluets, à se balader dans des Kways fluos et à choper des coups de soleil sous la pluie.

2 réflexions sur “HIGHLANDER I : CLAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s