UN MOT DE PATRICE LECONTE

Que j’aime cet homme !

Patrice Leconte, génial père de Gazul et réa prompt à la prise de risques s’il en est (révisez vos classiques et jetez donc un œil à sa longue, variée et souvent admirable filmographie), Patrice Leconte, donc, avait eu, il y a déjà sept ans de cela (!), la gentillesse de me contacter pour me dire tout le bien qu’il pensait de KAMI, mon premier court produit.

Or voici qu’il recommence ; long story short, M. Leconte a vu The Open et, toujours aussi généreux, s’est fendu de retours, ma foi, pour le moins enthousiastes –dont voici un extrait :

Patrice Leconte (en fort bonne compagnie)

Patrice Leconte (en fort bonne compagnie).

Cher Marc Lahore,

[…] piqué par la curiosité, je viens de regarder votre OPEN.

C’est un film terriblement original, barré, extrémiste mais archi-réussi par rapport à votre pari de départ. J’aime la façon dont vous filmez, le traitement de l’image, le son, les cadres, tout cela m’a plu.

Vous avez conscience, j’imagine, d’avoir accouché d’un parfait ovni. Et je suis admiratif de cette démarche culottée et magnifique, car ils sont peu nombreux, de nos jours, les cinéastes non-frileux qui osent exprimer des choses aussi singulières et personnelles.

J’espère que vous serez sélectionné dans bon nombre de festivals, que vous y raflerez une foule de prix, et que des gens, estomaqués et séduits, proposeront de vous produire d’autres folies. C’est, très sincèrement, tout le bonheur que je vous souhaite. […]

Evidemment ravi, j’ai aussitôt remercié M. Leconte, et en ai profité pour lui demander si je pouvais utiliser quelque éventuel extrait de son message, « histoire de ma la péter un peu et de convaincre d’éventuels jurys ou distributeurs possiblement timides » ; ce à quoi il m’a répondu le non moins sympathique :

 […] ce que je vous ai écrit est absolument sincère, donc vous pouvez vous la péter autant que vous voudrez et vous resservir de bribes de la chose ou du tout autant que vous le souhaitez, ici ou là, et tant mieux si ça peut vous aider. […]

D’où le présent post. Bref, Leconte rules. Et notre dossier de presse n’a jamais eu aussi belle mine. Merci Patrice !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s